Des séries à découvrir durant le confinement – 3# Osmosis

La science-fiction n’est pas trop mon genre préféré mais c’est quelque chose que je regarde de temps en temps, cela dépend le plus souvent du thème évoqué.

Le thème évoqué justement, c’est un sujet qui nous concerne tous, qui nous a tous rendu heureux (au moins une fois), et qui nous a tous rendu malheureux, voire pire, à savoir l’amour. Celui avec un grand A, l’éternel, pas le coup d’un soir !

Paris dans un futur proche. Esther et Paul Vanhove, sœur et frère, mettent au point une application dénommée Osmosis. Son but est simple : vous aider à trouver l’amour véritable, grâce à un algorithme qui a pour mission de trouver la personne idéale, selon votre personnalité. Grâce à elle, fini les déceptions et autres désillusions ! Des volontaires acceptent de se prêter au jeu, notamment Ana ou encore Antoine, en se faisant implanter des micro-robots dans leur cerveau, devenant de ce fait, des cobayes. Grâce aux puces présentes dans leurs corps, des données sont collectées permettant à la fois de trouver le partenaire idéal mais aussi de rendre l’application plus fiable. Osmosis annonce une révolution. Mais quel prix les uns et les autres seront prêts à accepter ?

Création française Netflix, et tiré d’une web-série diffusée sur Arte il y a cinq ans, Osmosis a plusieurs atouts notamment celui de ne contenir que huit épisodes d’une quarantaine de minutes, idéal donc pour le rythme de la série mais également l’intrigue, l’idée étant d’aller à l’essentiel. Une quarantaine de minutes donc pour parler de l’amour, ce sentiment à la fois étrange, euphorisant, grisant mais aussi blessant, surtout lorsque vous vous estimé trahi. C’est pour justement ne plus à avoir subir cette sensation très désagréable que plusieurs célibataires se prêtent au jeu, acceptant de laisser un algorithme décider en lieu et place du destin strico sensu. Dès lors, ce choix pose une question en filigrane : les testeurs ont-ils encore la possibilité de conserver leur libre-arbitre ?

Si Osmosis n’est pas exceptionnel en soi, le programme se défend plus que bien cependant d’autant qu’il nous permet de réfléchir à plusieurs enjeux comme la place des nouvelles technologies dans notre vie (intime) ou bien encore celle de l’intelligence artificielle avec ses promesses mais surtout ses dérives. Une manière de nous dire que si la technologie peut aider – à travers notamment les sites de rencontre par exemple – elle ne peut pas tout et surtout garantir le bonheur éternel, du moins sans accrocs et accroches. 

Sortie il y a tout juste un an, Osmosis, malgré son thème et la présence d’acteurs tels qu’Hugo Becker (déjà top dans Baron noir) Agathe Bonitzer ou encore Waly Dia, n’a pas été renouvelé pour une seconde saison, laissant le spectateur un peu sur sa fin. Un peu dommage d’autant que la série aurait mérité un développement un peu plus profond. Mais qu’à cela ne tienne, en raison de son format, elle sera parfaite pour vous occuper en ces temps de confinement ! 😉 

Osmosis 

Créateur : Audrey Fouché 

Pays : France

Avec : Agathe Bonitzer, Hugo Becker, Waly Dia, Arthur Dupont, Jimmy Lebeeau… 

Genre : science-fiction

Saison : 1 

Episodes : 8

Durée : environ 40 minutes par épisode

Sortie : le 29 mars 2019

Diffusion d’origine : Netflix 

Plateforme : Netflix  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s