Mrs. America : militantismes

L’Amérique – comme n’importe quel autre pays d’ailleurs (ou presque) – a toujours été et reste encore le théâtre de débats qui divisent la société. 

Cela fut notamment le cas dans les années 1970 où la question de l’égalité entre les femmes et les hommes occupe une place centrale dans l’arène publique. Dans un contexte marqué par la défense de la contraception libre et le droit à l’avortement, les groupes féministes ont le vent en poupe et mènent un combat essentiel : l’adoption par de l’Equal Rights Amendment, l’ERA, un texte visant à garantir l’égalité entre les sexes dans la constitution. 

Un texte que combat vigoureusement une femme, Phyllis Schalfly. Phyllis Schlafly est mère au foyer et fière de l’être. Pour elle, l’ERA est tout simplement contre-nature et considère les féministes comme de dangereuses personnes, voulant porter atteinte aux valeurs traditionnelles de l’Amérique. Au début des années 1970, elle devient la figure de proue du mouvement anti-ERA et d’une organisation puissante. Face à elle, les leaders féministes, Gloria Steinem, Bella Abzug ou bien encore Betty Friedan, devront user d’arguments et de stratégie pour venir à bout d’une contre-révolution qui pourrait façonner le visage de l’Amérique pour bien longtemps. 

Mrs. America, c’est tout d’abord une étonnante histoire vraie, celle d’une femme qui non seulement s’affiche comme une fière conservatrice mais qui fera de la lutte contre l’ERA, sa principale raison d’être. Pour elle, inscrire l’égalité des sexes est non-seulement un non-sens mais aussi et surtout une abomination. Les femmes et les hommes sont par nature différents, ainsi en a décidé Dieu ! Revenir à l’ordre des choses serait une folie et les féministes sont pour elles, le mal absolu. 

On pourrait se dire, avec notre regard actuel, que Phyllis Schlafly est une femme rétrograde et à contre-courant. Vous avez sans doute (voire fortement) raison mais c’est oublier le contexte dans lequel se déroule la série. Dans une Amérique qui se remet à peine de la guerre du Vietnam et qui en proie à des débats internes, certains sont à la quête d’une boussole. La défense des valeurs traditionnelles et leur immuabilité en sont une. Conservatrice, voire réactionnaire, Schlafly l’assume mais surtout le revendique, c’est comme une sorte de garantie, de faire valoir. Elle est charismatique et son discours séduit, principalement des femmes issus de classes privilégiées, également mère au foyer et qui ne voient pas d’un bon œil les revendications des féministes qu’elles considèrent comme hystériques. 

Face à elle, les féministes auront du fil à retordre, notamment lors du processus de ratification de l’ERA, une étape essentielle pour le texte soit définitivement adopté. Si Gloria Steinem et Bella Abzug finissent par prendre au sérieux Schlafly, elles ne seront pas néanmoins raccord sur la façon de riposter, se confrontant ainsi à leurs propres contradictions et même divisions, une situation que la leader anti-ERA saura habilement exploiter. 

Enjeu de pouvoir, le texte relatif à l’ERA mettra en avant les rapports entre pro et antiféministes mais aussi à l’intérieur même de ces deux tendances où les rivalités, parfois les oppositions seront vives. En neuf épisodes, Mrs. America dépeint un volet assez peu connu de l’histoire contemporaine des Etats-Unis, à travers une femme qui jusqu’au bout a affiché ses convictions conservatrices, allant même jusqu’à rédiger un Plaidoyer conservateur pour Trump, juste avant sa mort en 2016, à l’âge de 92 ans ! 

C’est vous dire le personnage ! 

Mrs. America

Créateur : Dahvi Waller

Pays : Etats-Unis

Avec : Cate Blanchett, Uzo Aduba, Rose Byrne, Kayli Carter, Ari Graynor, Elisabeth Banks, John Slattery… 

Genre : drame, historique

Saison : 1 

Episodes : 9

Durée : environ 42 minutes par épisode

Sortie : le 16 avril 

Diffusion d’origine : Hulu/FX

Plateforme : myCanal 

Un avis sur “Mrs. America : militantismes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s